Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Antoine

Chère Madame,

l'autre jour que je me trouvais chez ce bon Renzo, votre neveu, mes yeux eurent le bonheur de se poser sur votre douce personne. Immédiatement, je demandais à Lorenzo si il connaissait une telle femme, auprès de laquelle Vénus même semblerait terne et misérable, sûrement la plus belle de Florence. Quelles ne furent ma suprise et ma joie lorsqu'il m'appritque vous étiez sa chère tante. Comprenez-moi, vous êtes si belle que ne pas vous avoir m'est insupportable. Aussi ai-je décidé de faire de vous mon amante. Tenez vous prête, nous nous verrons bientôt. Renzino vous en avertira au moment venu.

Ne me faites pas l'affront qu'aucune femme ne m'a jamais fait, celui de refuser.

                                                                                                                           Bien à vous

                                                                                 Alexandre de Médicis, Duc de Florence

                                                                                                                                    http://www.justice.gouv.fr/art_pix/sceaubourvallais.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article