Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Nolwenn

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/30/LiaisonsDangereuses_X.jpg/250px-LiaisonsDangereuses_X.jpg

                                                                                      Lettre XXV

                      

                     Du chevalier de Belleroche à la Marquise de Merteuil

 

 

Ma chère  amie , revenez , je vous le demande ; ainsi je ne vis plus.

 

Vos lettres ne sont pas assez fréquentes, je ne pense qu' à vous, vous me hantez chaque nuit, mon esprit est ailleurs. Oh !.. ma belle amie, quand nous reverrons nous ? Vous etes devenue mon unique raison de demeurer, en espérant que ces mots résonneront en vous, pour toujours...

 

Hier encore, je lisais votre dernière lettre, ce fut un moment douloureux, j' en pleure encore ! Pourquoi tant d' indifférence? Vous ais je offensé ? Ainsi , c' est le prix de notre amour impossible , pourtant j' ai fait le serment de ne vivre que pour vous. Madame, vous étiez faite pour mon coeur , j' ai deja bien pleuré à cause de vous , ne me confondez plus avec les autres hommes. Ah !...quel désespoir ! quel malheur ! Il faut que vous acceptiez notre entrevue , je vous en fait la demande, aujourd' hui. Je veux retrouver le plaisir de vous revoir et nos longues discussions au coin du feu. Je ne serai point votre ami ; je vous aimerai de l'amour le plus tendre, et meme le plus ardent, quoique le plus respectueux. Les sentiments gravés dans mon coeur  ne s'effaceront jamais, vous pouvez en etre persuadé. Ma chère amie, vous me manquez tellement, je veux vous avoir dans mes bras pour l'éternité. Dites moi que vous m' aimez, que vous m' aimerez toujours. Mes sentiments à votre égard sont tellement doux... Je vous aime, et cela depuis la première fois que je vous ai vu. Mon dieu ! que ma vie est dévouée à votre personne, je voudrais entourer votre coeur des sentiments les plus doux.

Vous serez toujours mienne, je veux que vous le sachiez.

Adieu , ma bonne amie ; je pense à vous.

 

   

                                                                      Paris, ce 19 novembre 17**

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article