Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Julie

 

Cher ami,


 

    Je t'écris cette lettre pour savoir si tu tiens le coup du fond de ta cellule terne et grise. En dehors, nous faisons tout pour que je sois jugé innocent ou que tu obtiens une faible peine d'emprisonnement.

   Hier, Marie et moi nous sommes retournés voir mon ami qui nous avait reçu ce fameux jour où tout a basculé pour toi, nous nous y sommes rendu pour lui demander, qu'il témoigne lors de ton procès, il n'a eu aucune hésitation et il a accepté. Ne t'inquiète pas, tout ira pour le mieux le jour du procès, Marie, Salamano, Céleste, Masson et moi nous serons là pour témoigner contre la partie civile et te soutenir de loin. Puis ton avocat fait du très bon travail, il fait tout pour mieux te représenter et voit au fur et à mesure du temps que tu es un type bien, respectable et intelligent. J'espère que tu ne sombres pas trop dans cette foutue prison, mais Marie me dit de te dire qu'elle t'aime et sera toujours là pour toi, tu as de la chance d'avoir une amie comme elle. Ici, le bruit court que quelqu'un a tué un Arabe,  mais personne ne sait que c'est toi et si on me demande où tu es, je répondrai simplement que tu as dû te rendre à Paris pour ton travail. Je souhaite que l'on te voit en forme au tribunal, du moins pas amaigri, sale ou avec des coups sur le corps. N'oublies pas de mettre cette chemise que ta maman t'a offerte peu de temps avant sa mort car cela montrera que tu es un homme digne et que tu ne te laisses pas aller en prison. Je te dis à la semaine prochaine au parloir et je donnerai un sac au gardien de prison avec des gâteaux et des vêtements. J'espère que tu ne deviens pas fou sans tes cigarettes mais je sais ce dont tu es capable et je crois en toi, je suis là pour toi.

 

 

A bientôt,

 

Raymond

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article