Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Lisa

"Après le rasage, mon oncle a tiré le corps, l'a tenu levé pour qu'on lui enlève la chemise qu'il portait ces derniers jours et la remplacer par une propre." (p.15)

 

_________________________________________________________________________

 

"Le nez avait pris toute la place dans la figure creusée." (p.16)

 

_________________________________________________________________________

 

"Plus que jamais, il a paru déplacé ici." (p.19)

 

_________________________________________________________________________

 

"Naturellement, aucune de ces personnes "haut placées" auxquelles mon père avait eu affaire pendant sa vie ne s'était dérangée, ni d'autres commerçants." (p.20)

 

_________________________________________________________________________

 

"Mon grand-père l'a retiré de l'école pour le placer dans la même ferme que lui." (p.29)

 

_________________________________________________________________________

 

"Le grand-père jurait, elle ne savait pas dire pourquoi elle s'était encore une fois sauvée de sa place." (p.32)

 

_________________________________________________________________________

 

"Ils se sentaient toutefois le droit de faire la leçon aux imprévoyants ou de menacer l'enfant que sa mère envoyait exprès aux courses à sa place en fin de semaine, sans argent : "Dis à ta mère qu'elle tâche de me payer, sinon je ne la servirai plus." " (p.43)

 

_________________________________________________________________________

 

"Il cherchait à tenir sa place." (p.45)

 

_________________________________________________________________________

  

"L'épure tend à prendre toute la place, l'idée à courir toute seule." (p.45)

 

_________________________________________________________________________

  

"Hébétude pendant des semaines, des accès de mélancolie ensuite, il restait sans parler, à regarder par la fenêtre, de sa place à table." (p.47)

 

_________________________________________________________________________

  

"Les raffineries ont été incendiées par les Allemands et il est parti à bicyclette sur les routes tandis qu'elle profitait d'une place dans une voiture, elle était enceinte de six mois." (p.48)

 

_________________________________________________________________________

  

"Un café d'habitués, buveurs réguliers d'avant ou d'après le travail, dont la place est sacrée, équipes de chantiers, quelques clients qui auraient pu, avec leur situation, choisir un établissement moins populaire, un officier de marine en retraite, un contrôleur de la sécurité sociale, des gens pas fiers donc." (p.53)

 

_________________________________________________________________________

  

"La peur d'être placé, d'avoir honte." (p.59)

 

_________________________________________________________________________

 

"Quand le médecin ou n'importe qui de haut placé glissait une expression cauchoise dans la conversation comme "Elle pète par la sente" au lieu de "elle va bien", mon père répétait la phrase du docteur à ma mère avec satisfaction, heureux de croire que ces gens-là, pourtant si chics, avaient encore quelque chose de commun avec nous, une petite infériorité." (p.62)

 

_________________________________________________________________________

 

"Bavard au café, en famille, devant les gens qui parlaient bien il se taisait, ou il s'arrêtait au milieu d'une phrase, disant "n'est-ce pas" ou simplement "pas" avec un geste de la main pour inviter la personne à comprendre et à poursuivre à sa place." (p.63)

 

_________________________________________________________________________

 

"Entre deux, prendre la place de ma mère à l'épicerie, sans plaisir, préférant la vie du café, ou peut-être ne préférant rien, que le jardinage et la construction de bâtiments à sa guise." (p.76)

 

_________________________________________________________________________

 

"A la place des ruines de notre arrivée, le centre de Y... offrait maintenant des petits immeubles crème, avec des commerces modernes qui restaient illuminés la nuit." (p.84)

 

_________________________________________________________________________

 

"A la place des cadres moyens partis habiter les immeubles neufs avec salle de bains, des gens à petit budget,  jeunes ménages ouvriers, familles nombreuses en attente d'une H.L.M." (p.85)

 

_________________________________________________________________________

 

"L'Etat m'offrait d'emblée ma place dans le monde." (p.89)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MLB 07/06/2011 15:56



Très bon travail !