Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Léa

 

Pour Anne-Marie Cibaud,

 

Publié en 2012, Enfant libre est un roman écrit par Anne-Marie Cibaud.

 

http://www.coop-breizh.fr/images/rep_articles/moyennes/e95edc7e-dd64-3c8e-5487-bfcb2c844af3.jpg

source de l'image

 

Un roman, un magnifique récit.


La guerre est terminée. Nous sommes à Brest au début des années 20, Malika a huit ans et habite dans la rue Keravel avec ses parents et son petit frère, Eugène. Issue d'une famille pauvre et athée appartenant au monde ouvrier, elle est heureuse et ne connaît ni tristesses, ni souffrances.

Le 22 août 1922, sa mère fait une chute qui l'oblige à se séparer de ses deux enfants déjà orphelins de père. Éloignée d'Eugène, Malika est envoyée dans un orphelinat dirigé par des religieuses. Opposée à cette nouvelle éducation complètement différente de tout ce qu'elle a connu, la fillette commet un premier acte de liberté et décide que vivre sans Dieu, c'est possible ! Elle sait que ce n'est pas impossible : elle a grandi sans Lui, sans pour autant négliger ni la solidarité, ni la générosité, ni le dialogue. Le bonheur, n'en était pas moins absent. Pendant les années passées à l'orphelinat, malgré quelques difficultés, Malika n'est pas seule, et peut compter sur sa jeune marraine Pauline ou même sur ses amies, Odile, Célestine et Catherine ainsi que sur la mère Saint-Ange qu'elle apprécie beaucoup. Elle retrouve même une ancienne camarade d'école, Milie, sa petite protégée. Elle découvre également une passion qui égaye les tristes et longues journées de l'orphelinat.

En souvenir de son grand-père qui portait la lutte syndicale, Malika, guidée par sa vérité, protège son héritage, son trésor. Ses convictions ne faiblissent pas avec le temps et constituent sa plus grande force pour affronter la déchirure de sa vie ainsi que les injustices qui ne font que renforcer ses propres certitudes.

 

«Malika lorgna encore sur ses voisines et fit comme elles.

Se mit à genoux, se signa et remua les lèvres […]

Mais la messe terminée, elle avait bien évalué l'énorme problème qu'elle allait devoir affronter »

 

Vers un lendemain meilleur...


Le livre est aussi un livre militant. Le monde ouvrier comme les grands conquérants ne cesse d'évoluer et il y est peint avec beaucoup de justesse. En quête d'un lendemain meilleur, les ouvriers ont suivi un long chemin pour arriver au syndicalisme, tout passant par la création de sociétés mutuelles ou de clubs de solidarité indépendants de l'église. Quelques années après la loi de séparation des églises et de l'Etat de 1905, bien que la majorité de la population était chrétienne, une révélation pour la laïcité commence à se répandre parmi les travailleurs, notamment grâce aux premiers mouvements sociaux. En ce qui concerne la laïcité, le sujet reste toujours actuel bien que la question reste sensible. La lutte entre la religion et la laïcité persiste sous des formes diverses et variées. Sans la religion, une nouvelle façon de vivre s'est imposée pour nos contemporains.

 

Du passé à l'histoire...


Sous la plume sensible et convaincante d'Anne-Marie Cibaud, le roman est plus proche de la réalité qu'un simple récit historique. Bercée par les récits qu'on lui racontait sur l'orphelinat, l'auteure signe avec Enfant Libre, un très beau roman profond et réaliste qui reflète la vie de sa mère. Grâce à un travail de documentation et des recherches, le livre s'appuie sur des bases réelles et restiute la mémoire brestoise avec précision et finesse. Le lecteur est immédiatement emporté par l'histoire où l'émotion se mêle au charme de l'écriture qui est simple, délicate et efficace. Véritable hymne à la liberté, ce roman captivant transmet des messages universels et intemporels.

 

 

« Croire en la laïcité c'est croire en l'homme et nous devons défendre ce trésor »


[A-M. Cibaud]

 

Commenter cet article

Jeanne 31/03/2013 19:25


Le fameux livre ! Ton article est très réussi, je ne demande que d'avoir le temps de pouvoir lire ce livre ;)