Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Sara

http://www.devoir-de-philosophie.com/images_dissertations/38195.jpg

 

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                    

UNGARETTI : SOLDATI

 

Soldati

 


Si sta come
d'autunno
sugli alberi
le foglie

 

 

 

 

 

 

Même si le poème est court Ungaretti  exprime la condition du soldat. Il le compare le  soldat  à une feuille d'arbre en automne: juste un souffle suffit à   tuer les feuilles, tout comme un coup de fusil pour abattre le soldat.

 

Les soldats sont comme les feuilles en automne, elles  tombent des arbres
 La poésie , écrite en temps de guerre,  exprime l'incertitude et la précarité de la vie des soldats au front, von peut  mourir à tout moment, comme les feuilles en automne, tombent  soudainement des branches .
Le poète utilise la forme impersonnelle (il est) en ce qui concerne tous les soldats. L'utilisation de la forme impersonnelle contribue à une atmosphère d'universalité, d'indéfini et, simultanément, de calme et de inévitabilité.
Ce qui unit la vie des soldats à des feuilles est précisément l'incertitude, l'instabilité, l'insécurité.
Comme  en automne juste un souffle de vent  suffit à la chute des feuilles,  de la meme manière   ,pendant  la guerre,
juste une balle de qui on sait pas l'origine , elle suffit à faire terminer   la vie d'un homme.  Les arbres sont, dans la poésie, la moins importants.
Les feuilles sont les comparés.Dans ce poème  le titre est
très important , parce qu'il nous indique  qui est le sujet.
A' noter l'ordre des mots, ce qui est différent de celui de la prose en poésie.
Ordre normal, en prose: Vous êtes comme les feuilles des arbres en automne.
Ordre poétique dans la poésie: C'est comme / automne / arbres / feuilles.
Dans la poésie, alors, l'ordre des mots est différent de celui  de la prose et non aléatoire, mais  cela  souligne  le message et  crée le rythme particulier de la poésie lyrique.



Le poème était dédié aux soldats qui sont allés à la guerre et dont le destin est déjà écrit.
Mais peut-être il n'est pas seulement pour  eux, mais  pour tout le monde. Nous sommes  tous comme les feuilles,nous  ne connaissons pas notre avenir. Nous avons seulement un élément  certain ... la mort.
 
Le non-sens, l'obscurité, la terreur, ils sont  causés de cette incertitude profonde et authentique que l'homme a toujours eue. Juste un grand comme  Ungaretti pouvait le dire avec si peu de mots..

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex 20/03/2019 15:36

Qui est le peintre de l'illustration?

MLB 05/01/2012 18:20


Très intéressant.