Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Law

Salinger est decedé a l' âge de 91 ans dans le New Hampshire ce 27 janvier,c' est une légende qui s' éteint en effet il est l' auteur du légendaire L'Attrape-coeurs (titre original : The Catcher in the Rye) publié en 1951 ,vendu à plus de 60 millions d' exemplaires dans le monde.


L' Attrape-coeurs parle du passage symbolique à l' âge adulte d' un adolescent qui a decidé de fuguer, c' est un livre très particulier qui s' adresse au lecteur, dans un style parlé. La richesse de son contenu et les références à la réalité ont fait que ce livre sera interdit au moins de 16 ans, les thèmes abordés étant assez derangeant pour les moeurs de l' époque.

Véritable mythe ce livre aurait pu propulser Salinger au devant de la scène, il aurait pu écrire foule de livres, mais il n' en sera rien, Salinger a decidé de vivre reclus de tout, il voulait qu' on le considere comme mort, et n' apparaitra plus que dans des clichés volés, un seul entretien donné ou encore dans un seul autre livre publié, Franny et Zooey publié 10 ans apres l' Attrape-coeurs.

L' Attrape-coeurs reste encore à l' heure actuelle un modèle de vision de la vie et est tout à fait d' actualité, et permet même à notre génération de réfléchir à sa situation.

Rendre hommage est nécessaire à cet homme si particulier et à son livre unique, je citerai donc la phrase qui me marque le plus chez lui : " Je pensais que le mieux serait de me faire passer pour un sourd-muet. Enfin peut-être ? " ( l' original étant " I thought what I'd do was, I'd pretend I was one of those deaf-mutes " .

http://www.independent.co.uk/multimedia/archive/00108/pg-22-salinger-gett_108346t.jpg



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

J'ai appris l'information ce matin par vous en ouvrant le blog !
Merci Logan de nous avoir rappelé avec justesse et sensibilité l'importance de cet auteur et de ce roman, L'Attrape-coeur, que comme vous j'invite chacun à lire.



Répondre