Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Camille

Malheureusement les vies des uns et des autres vont mal

Mais moi je souris, face à celle-ci

Chacun se plaint d'une plaie

Mais moi je survis, comme si elle en dépendait

La veille dame au bout du chemin aime les figues

Cette veille dame me dit à demain,

Je vis un jour de plus

 

 

 

 

et puis plus rien de rêves

p. 15-19-20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Peut-être ajouter quelque chose pour expliquer en quoi consiste le jeu ?
Répondre