Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par i-voix

 

 Toscagne - Maxime

 

Il est un pays superbe, un pays de Toscagne dit-on, où la mer s'écrase sur les falaises de la mystérieuse Bretagne, ornées des ruines des temples d'un ancien empire appelé Rome.


Pays singulier, noyé dans les brumes de la mer du Nord et les chaleurs du Sud. Où le bruit mystérieux du vent dans les haubans se chamaille avec le chant des cigales.


Pays singulier où lui pourrait être un roi, comme elle une reine. Où nous pourrions enfin être nous-mêmes.


 

Toscagne - Nicolas


Un vrai pays de Toscagne, où la brume des pleurs montés s’est accrochée aux statues de pierre, où les éclats jaunes, oranges et bleus du linge au balcon se reflète dans l’immensité du ciel gris. Les paroles vite défilent et l’on chante trois langues réunies par les liens de l’interconnaissance. Un lieu où les galets sont mariés aux pavés ; où la cuisine est grasse et abondante, des crêpes à la bolognaise et des kig ha gelato dansent : où tout nous mélange.

 

 

 

Toscagne - Alexie-copie-1



Tu connais ce langage insensé ? Où l'on ne parle pas ? Oui, c'est ainsi que la beauté nous dévore. Le silencieux chuchotis de la vie nous emporte. Ce murmure mime un songe majestueux qui me submerge d'une vague d'écume fraîche. Toi aussi tu l'entends ?


Tu connais cette fatigue enivrante qui s'empare de nos êtres les lendemains de veillées, cette mélancolie du nuage imaginaire où tu t'étais assoupi, cette envie ? Il est une contrée qui te ressemble, jeunesse, où tout est douceur, amour, joie, respect, où les mots se mélangent et s'unissent à jamais, où nos cœurs s'ouvrent pour laisser passer le soleil, où les pizzas sont mariées aux crêpes, et la louve au coq. C'est là qu'il faut aller chanter, c'est là qu'il faut aller s’aimer !


 

Toscagne - Barbara

Oui, c'est là qu'il faut aller respirer et allonger les heures en compagnie d'individus différents qui ont tant à nous apprendre. Un musicien a écrit l'Invitation à la valse ; nous avons composé l'Invitation au voyage, et nous pouvons l'offrir à tous ceux qui désireraient comme nous ouvrir leur esprit au monde. 


Oui, c’est là qu’il faut aller respirer et allonger les heures par l’infini des sensations, regarder les visages cristallins, admirer les mains de velours aux paumes cornées. Les plus belles mains qui tissent des toiles de songes ! Un artiste à écrit Encore ; quel est celui qui composera Toujours, que l'on puisse faire aimer à l'être cher, mortel qui se cache ?


Oui, c'est dans cette atmosphère qu'il ferait bon vivre, - là-bas, où les heures galopent  en nous laissant le temps, encore et encore, de rêver, les oreilles remplies du ramdam rythmé, entrainant, de Ram Jam. C'est le pays où la musique se mélange formant une mélodie que l'on appelle le "troubagad*".


Oui, c'est dans cette atmosphère qu'il ferait bon vivre, - là-bas, où toutes les couleurs de l'arc-en-ciel coulent telle une cascade dans le sel de la mer pour rejoindre tes bras, où les vitraux des blanches églises illuminent tes yeux couleur amitié qui me laissent sans voix.


Oui, c'est là qu’il faut aller s'amuser, derrière la Tour penchée se cacher, un soir d'été peut-être ? Une bouteille de cidre à la main, une Nastro Azzuro dans l'autre. Un poète nous a invités aux Paradis artificiels : qui pourra nous conduire à la jeunesse éternelle, pour offrir à la belle tout ce dont elle rêvait ?

 


Toscagne - Anaelle-copie-1



Oui, s'il te plaît, laisse-moi t'emmener dans ce monde, j'y guiderai chacun de tes pas, j'apprendrai tes réveils, j'inventerai tes nuits, je resterai près de toi. J'effacerai tous les destins tracés, recoudrai toutes les blessures. Tes jours de colère, si rares mais présents tout de même, je lierai délicatement tes mains dans ton dos pour que tu ne te fasses pas mal, je collerai ma bouche à la tienne pour étouffer tes cris et rien ne sera plus jamais pareil.

 

 

Aux terrasses, nous tremperons nos lèvres moites et bourrues dans l’écume des cafés brûlants.

 


Toscagne - Fanny-copie-1



On dit que les habitants de ce pays peuvent entendre, quand ils se promènent près de l'océan, les sirènes raconter la Méditerranée et ses mille merveilles ou encore la grandeur de l'Atlantique, si violent parfois mais si beau dans sa colère.


Au détour d'un chemin l'on peut entrevoir l'hiver enlaçant l'été, le bonheur se réconciliant avec l'adversité


La Terrazza décorée des plus belles dorures fait face au Phare de Trézien, l'âme de cette Place est rythmée par les rencontres, où il fait bon se retrouver et apprécier ces délices simples de cette Vie. Il y a aussi non loin, la Place Signoria où se dresse l'église de Saint-Trégonec, fabuleux restaurant où la cuisine est si richement goûtue, où la symphonie des casseroles s'entrechoquant fait écho aux éclats de rires des grandes tablées conviviales.


Immenses, solides et tordues, des colonnes de cidre pareilles à la tour de Pise se dressent et percent les regards anxieux.

 

 


Toscagne - Fiona-copie-1

 

 

Des cathédrales symbolisant toute la foi en la culture humaine, perdues entre les mystiques dolmens, telle est la première vision de la Terre de Flocéliande, vos yeux et vos sens jamais ne se lasseront de ce paysage


Des marins gondoliers chantent les louanges d'une terre fertile, d'un paysage empli de fleurs où le bleu limpide des rivières reflète l'orient de tes yeux. Les verts pâturages, les vignes argentées se mélangent au ciel parfumé et les oiseaux roses planent au-dessus des amours voluptueux !


Cà et là, par delà les collines, quelques vagues traces d'un mystérieux passé se dressent sous la forme d'étranges alignements de roches, sur lesquels l'auteur n'a pas pensé à graver son nom, laissant flotter le voile de son identité.


On peut contempler les nymphes et les faunes démêler les énigmes et les farces des korrigans quand on se promène sur la lande ou parmi les vignes, le soir quand brillent les montagnes au-loin, à moins que les héros antiques ne jouent à combattre avec les chevaliers d'une célèbre table.

 


Toscagne - Katy-copie-1




Car de ce pays on voit l'île d'Avalon et l'Arcadie.


Car cette Terre est unique, c'est la Terre songée des bretons et des toscans réunis.


Ils valsent ensemble sur les collines verdoyantes. Si nous regardons bien, nous pouvons les apercevoir presque s'enlacer sous la lune si blanche et ronde. Sur ce sentier sinueux, se sourient, s'échangent, se cherchent, puis se souviennent.


Plus loin, 


Sur cette esplanade de couleurs, délicieux frichtis donnent envie et libèrent nos papilles. Odeurs douces. Donnent plaisir. Délivrent. Par dessus tout, le soleil qui règne reflète les couleurs de l'arc en ciel pleurant en bruine.


 

Toscagne - Youna


Un vrai pays de Toscagne, te dis-je, où tout est richement décoré, où les rues semblent pavées solidement telle la sincère amitié qui nous unit ; où les châteaux de granit côtoient les palais de marbre d'Italie ; où les tourelles et les rosaces gothiques font face aux statues des penseurs et des empereurs ; où la naïveté des frises des chapelles se dispute les regards des visiteurs avec les fresques des dômes pisans ou florentins.  Un pays merveilleux, où les pluies d'ici se mêlent aux lumières de là-bas, esquissant des arcs-en-ciel s'élevant haut dans le ciel, portails vers un imaginaire différent


Un vrai pays de Toscagne, te dis-je, qui apparait dans l'imaginaire commun comme une communion de cultures, d'esprits, d'êtres humains et de sentiments. Ses villes de pierre à l'architecture majestueuse, témoignages des empereurs de jadis, sont de hauts lieux de commerce et d'échanges, d'idées comme de marchandises. Elles contrastent avec les vastes pâturages, propices au rêve et à l'évasion, bordant un océan infini dans lequel les rayons de l'astre solaire viennent faire briller les écailles des poissons parés d'or et d'argent, d'ores et déjà convoités par les pêcheurs affluant sur les côtes d'arènes, que les sables du temps ont vu venir et revenir...


Un vrai pays de Toscagne, te dis-je, où l'atmosphère est au bon vivre, quand au soleil couché, au creux d'un arbre généreux d'où s'accroche la Froment et la Reine on peut dévorer cette mer, la plume ou le pinceau entre les doigts délicats de celui qui sait voir.


Un pays où tout est beau, gai, simple ; où les immenses cathédrales aiment à se contempler dans le miroir de l'Océan Atlantique; où les rires et les cris de joie résonnent le long des plages blanches ; où tout se partage.


Pays singulier, supérieur aux autres, comme l'Art l'est à la Nature, où celle-ci est réformée par le rêve, où elle est corrigée, embellie, refondue.        



Toscagne - Delphine-copie-1



  

Des rêves ! Un battement de paupières plus loin, les cheveux portés par la douce brise. Les yeux ébahis par l'immense et vaste terrain de songe. Un parfum singulier flotte dans l'air, celui du soleil qui nous enveloppe.


Vivrons-nous jamais encore, passerons-nous jamais un peu plus de temps dans ce tableau que mes souvenirs ont peint, ce tableau qui nous rassemble ?


Peut-être un jour, le trouverons-nous, ce pays de Toscagne : dans nos cœurs.

 

 Toscagne - Morgane-copie-1

 

 

 

 

  Hypotexte : Charles Baudelaire - L'invitation au voyage

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N

Super montage et super article!
Répondre
A


mine de rien... ça pète !!



Répondre