Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Maxime

Toscagne-copie-1

 

 

          Il est un pays superbe, un pays de Toscagne, dit-on, où il est bon de s'en aller rêver. Pays singulier, illuminé par la pluie qui ruisselle quelque fois entre les ruelles et s'invitant même aux pieds des maisons colorées avant de se jeter comme le ferait un enfant dans l'océan.

 

          Ici, la langue latine a fait place à celle de la pensée enfantine. Où se retrouve toute sorte de forme de vie et d'esprit. La nature y est clairvoyante et nous regarde voler en compagnie de cette divine douceur que nous offrent les dieux celtes. Tu pourras, dans ce Pays de Toscagne, te perdre et te retrouver, entouré d'amis qui t'accueilleront toujours avec leur légendaire hospitalité, qui te feront part de toute leur fortune en te contant l'histoire de cette tour, où, jadis un dieu s'endormit, épuisé, et la fit se pencher.


           Un vrai pays de Toscagne, où tout est beau, riche, tranquille, honnête ; Cette maladie de la peur et du désarroi , de la triche et de l'avarice, s'est envolé pour faire place à la joie et au rêve , à l'honnêteté et la bonté. Tout y est luxueux, l'air pur des grandes forêts mêlées de la clarté des bâtisses couleurs saumon qui semblent se marier avec les marées. Ces grandes statues qui semble nous montrer le chemin où se trouve une fée qui nous soufflera de belles histoires dignes de celles des grandes conquêtes romaines.


           Un vrai pays de Toscagne, où tout est beau, riche, tranquille, honnête ; c'est là qu'il faut vivre, c'est là qu'il faut rêver, c'est là qu'il faut mourir.

           Oui, c'est là qu'il faut aller, dans cette contrée, respirer et rêver pendant de longues heures où la sensation de légèreté envahit les âmes esseulées pour les faire s'enlacer dans une atmosphère encrée de douce nuée, ensorcelée de gaité.


           Puis viendra un moment en toi où tu ouvriras peu à peu les yeux, tu n'auras peut-être même plus de souvenir de cette utopique fantaisie, et ta vie tu reprendras.

 







Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Merci...c'est magnifique!


Répondre
J

Et bim ! la dernière phrase nous replonge complêtement dans la réalité, hélas :(


Répondre