Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Delphine

Montage 2



   Il est un pays superbe, un pays de Toscagne, dit-on que je désire secrètement habiter. Entre deux rayons de soleil, dans cette sphère aux rayons perçants s'enivrent tous les sens, à fois doux et sucrés, illuminant le déroulement sempiternel des lames, exposant l'homme tel un miroir à son âme, qui renvoie – d'ordinaire - l'image de combles secrètes, d'un vide accablant. On peut apercevoir un ciel souvent couleur gris perle, s'étendant de l'aurore au crépuscule, virant aux couleurs plus chaudes, si singulières, des côtes du Pacifique ou peut être bien même de l'Italie, l'Espagne, le Maroc ou encore la Turquie - qui sait ? - dans ce pays, peu importe. Ce savant mélange dépeint un paysage propre à ce pays où, au détour d'un chemin l'on peut entrevoir l'hiver enlaçant l'été, le bonheur se réconciliant avec l'adversité. Certes, il serait téméraire et bien présomptueux d'en faire une messe  : célébrons le carpe diem ! Ce beau pays trouve grâce à mes yeux, alors abusez de ce délicieux voyage, aus portes du paradis, plongez dans cet univers aux riches vertus dont la clef de l'initiation est la jouissance.


   Un vent annonce l'arrivée des Bergeouettes que tout un chacun peut raisonnablement espérer croiser une ou peut être même deux fois dans son existence. Cet oiseau est discret, gracile, charnel, à l'image de ce pays paradisiaque qui surplombe les bords de l'Elornanox, ce fleuve qui ne connait ni le carnage ni la mort et que l'homme se délecte d'embrasser.



   Un vrai pays, où tout n'est que luxe, ivresse et sérénité, un pays exempt de toute nuisance si néfaste à l'appétit que l'homme a du bonheur, un pays où la mort est bannie et où le plaisir domine.



   Un véritable pays de Toscagne, vous dis-je, où tout n'est que luxe, ivresse et sérénité. Tout un chacun peut aller et agir à sa guise sans qu'une avalanche de doutes ne viennent vous ébranler et ainsi vous ramener à la dure réalité. La Terrazza décorée des plus belles dorures fait face au Phare de Trézien, l'âme de cette Place est rythmée par les rencontres, où il fait bon se retrouver et apprécier ces délices simples de cette Vie. Il y a aussi non loin, la Place Signoria où se dresse l'église de Saint-Trégonec, fabuleux restaurant où la cuisine est si richement goûtue, où la symphonie des casseroles s'entrechoquant fait écho aux éclats de rires des grandes tablées conviviales.


   Un vrai pays où un prodigieux assemblage s'opère, où l'homme est bon par nature, où le sens du partage est une valeur commune et où l'amour n'a de cesse.

 

   Oui ! Pays extraordinaire où la richesse est commune, facile, de grandes habitations fondent le paysage, ornées des plus belles sculptures, entourées d'une végétation vertueuse et abondante. Qu'il est bon de traverser le temps dans ce pays, ce temps infini, dans lequel l'homme est libre et peut se défaire de ce carcan qui l'oppressait jusqu'à l'issue fatale.



    Pays extraordinaire aux frontières nébuleuses, où l'on se reconnaît, si loin de la réalité et pourtant si désiré : alors comment y accéder ? Tout ceci n'est peut être qu'une suite de petites volontés pourtant bien présentes dans notre imaginaire, il n'y a qu'un pas. Ce pays si mirifique ne restera t-il qu'un songe éternel une vision utopique ? Il serait absurde de s'en détourner, alors laissez-vous emporter. 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article