Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Maxime

Les chiens

Nous aurons les chiens

Pas comme dans un roman de Simak quand ils racontent entre eux l'histoire des hommes disparus

Nous aurons les chiens dans les ruines

Nous aurons les chiens dans les rues vides

Nous aurons les chiens dans les jardins vides

 Nous aurons les chiens dans les avenues vides

Nous aurons les chiens dans les ministères vides

Pissant sur les derniers décrets

...

 

Le titre de ce poème est inspiré par le recueil de nouvelles de Clifford D. Simak, Demain les Chiens, où les chiens ont remplacé les hommes sur Terre. 

Ce poème vise clairement à dénoncer la société actuelle, les chiens représentent ici les hommes.

L'auteur dépeint ici les hommes d'aujourd'hui, malades, fous:

-cf champ lexical des maladies mentales entre les vers 9 et 14 (fous, psychotiques, paranoïaques, narcissiques, hébéphrènes, boulimiques, hystériques, borderline, bipolaires)

On voit aussi entre les vers 15 et 26, que l'auteur dénonce l'image "idéale" des femmes, notamment dans les magazines féminins (vers 17), qui dicte leur vie aux femmes, leurs disant comment être, jusque dans leurs vies sexuelles (vers 19). 

 Un blâme de la chirurgie esthétique est également perceptible ("elles n'auront plus leurs nez refaits...elles n'auront plus de nez du tout ni d'oreilles ni de seins"), cela "défigure" les femmes au lieu de les embellir.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article