Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Margaux M

aujourd'hui : je le plante d'épines

il saigne il pleut pourri dans le jardin

                      preuves de fiente sur rocher poreux

sans croisement



hier : reste debout glorieux défiant

gardant caché son secret pour Elle - Eux

les fiancés d'à distance ( se met entre ses mains)

libres de

                   se séparer toujours se séparant jamais



demain : me traîne à ses pieds rouge et noire

                                                    (ne me touche pas)

deux œufs violets entrechoqués

agnelle carbonisée

 

va-t-il apparaître à nouveau ?





Ce poème représente (je pense) un rêve de mariage puis d' un cauchemar de tromperies et de sang. Ces deux allusions se mélangent ce qui donne l'impression au lecteur d'être perdu dans ce "rêve-cauchemar" jusqu'à qu'il se réveille avec la dernière phrase qui vient clôturer le poème. L'auteur raconte peut être son cauchemar de hier, son rêve d'aujourd'hui et son cauchemar de demain. La dernière phrase demande si le rêve reviendra un jour.



 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article