Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Thibault

Il devait être 1h du matin ou quelque chose qui sonnait pareil, on faisait une partie de carte au 7ème pallier d'une tour pourrie du quartier le plus pourri de cette pourriture de Frisco. On buvait une bière chaude et le ventilateur était en panne. Il me restait la moitié d'un paquet de clopes et un chargeur plein dans mon revolver.

Les flics ont débarqué en explosant la porte, ils ont foutu un sacré bazar, une vraie boucherie à la Razorback ... BOOM, je suis éjecté du salon par cette foutue explosion. Ca fait mal. J'ouvre les yeux et je roule déjà à 200 à l'heure dans ma Cadillac au beau milieu du désert. Pas le temps d'arroser les cactus sur la chaussée, j'entends déjà les sirènes approchantes. Pas le temps, je dois sortir de ce trou. J'ai le vertige, la moitié des patrouilles de l'état me renifle le pot d'échappement et la gueule de bois. Sûr, je dois me casser.

Souvenir d'un soir qui n'existe pas.

Il devait être 1h du matin, Papa-Maman était content et moi ça me blasait déjà. Toute la suite repose sur un classique et plat enchainement mais ça ne fait rien, je ne crois pas qu'il aurait été sain d'être dans l'aviation à 7ans et de mourir mangé par un hippopotame a 10. Sûr. Le fait de prendre mon goûter à heure fixe en regardant les mêmes conneries animées, d'user du temps à attendre n'entrave rien. Il faut y passer, attendre dans le sas avant que la Porte s'ouvre. Faut pouvoir être prêt avant de brandir Sex, Drugs and Rock'n Roll à chaque entrée de bar.Pour le moment je regarde les vieilles passer en écoutant du jazz.

Et maintenant j'essaie de remplir les blancs, non sans mal et ça, c'est frustrant. Ne pas se savoir ça gène profondément. Mais la question n'est pas là.  

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article