Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par François

Sur la pâle blancheur de la scène, une chose m'a marqué plus que tout, tellement marqué qu'elle résonne encore et encore autour de moi. Les sacs de sang pendus aux crochets ont tout de suite attiré mon attention du fait de leur étrangeté, comme à beaucoup de monde je présume, mais le plus important pour moi est le déclic provoqué par les bourreaux : en détachant les sacs de sang simultanément les deux hommes m'ont simplement fasciné... quand les sacs ont été remis en place et que le "clic" s'est reproduit,  j'ai ressenti la même fascination.



    Io guardo la morte 

     e la morte guarda me

 

http://www.france-info.com/IMG/jpg/0/8/b/transfusion.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article