Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Mathieu

P - 86 : " J'avais pour la première fois vécu loin de la maison, pendant deux mois, dans un monde jeune et libre. Mon père était vieux, crispé. Je ne me sentais plus le droit d'entrer à l'Université. "



http://media.paperblog.fr/i/225/2259404/roulee-L-1.jpeg

Source

 

J 'ai choisi ce dessin, à la fois pour sa simplicité et sa profondeur. En effet,  le père d'Annie Ernaux par sa description, est un homme sans " histoire " goûtant aux simples plaisirs de la vie. Ce dessin fait ressortir la vieillesse et la crispation, ce qui correspond bien au passage choisi. On voit une certaine méditation de sa part, un regard dans le vide, peut-être songe - t - il à l'avenir de sa fille ? De plus, je trouve intéressant de montrer le contraste saisissant entre la jeunesse  évoquée " un monde jeune et libre " et la vieillesse " Mon père était vieux ". On ressent comme un emprisonnement, une " castration " de la liberté, une vie trop courte. Ce dessin fait ressortir cette idée avec une couleur plutôt sombre tournée vers la fatalité, un regard vers la gauche c'est à dire la passé, sans doute une jeunesse gâchée. 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article