Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par i-voix

 

Affiche-i-voix.jpg

 

Définition  possible d'un écrivain :

quelqu'un qui transforme ses lectures en écritures ?

 

Question :

saurez-vous reconnaître les auteurs qui ont inspiré les textes suivants

aux lycéens-écrivains d'i-voix ?

 

 

 


 

 

TEXTE 21

 

Demoiselle Libellule, légère larve aux jolies ailes.

 

 

libeluuuuule-copie-1.jpg

 

Samantha

 

 


 

 

 

TEXTE 22

 

Cela va bien faire trois mois maintenant qu'elle les observe le soir en rentrant du travail.

 

Elles sont là, silencieuses, comme hors du temps.

Ni l'une ni l'autre n'a l'air bien vieille. La jeune fille n'a pas soufflé sa vingtième bougie et la petite chienne, quand à elle, semble affronter son premier hiver.

 

Chaque soir, elle les trouve un peu plus maigres, et pourtant elle ne s'arrête pas.

 

La jeune fille a les cheveux en bataille et les yeux cernés. Sa compagne a pris d'elle cet air résigné et cette couverture mitée. Elles ont l'air si jeunes et pourtant déjà abîmées.

 

Et elle y pense tous les soirs en augmentant le chauffage dans sa voiture.

Elle pense que sur deux ou quatre pattes grandir dans la rue est sans espoir.

Elle pense que c'est monstrueux, que la prochaine fois elle changera de trottoir.

 

 

Joséphine

 

 


 

 

 

TEXTE 23

 

 

J'ai dévasté toutes les fleurs de la ville pour trouver celle qui me dirait que tu m'aimais......

 

 

Mélanie

 

 


 

 

 

TEXTE 24

 

La femme scrute le miroir en espérant y voir cette fois ce « elle » qu’elle aimerait tant devenir. Il la reflète telle qu’elle est, ni plus, ni moins. Ca devrait lui convenir, mais ce n’est pas le cas. Elle se coiffe, se maquille, et fait la moue devant ce reflet qui ne lui plait pas. Puis elle se recoiffe, se remaquille, et refait la moue devant ce reflet qui ne lui plait décidément pas. La femme détache les yeux de son image pour les coller sur moi. Elle me dit que je dois être aveugle pour la trouver belle. Et moi je lui dis que c’est elle qui doit être aveugle pour ne pas se rendre compte qu’elle est belle.

C’est curieux comme la femme refuse de croire ce que lui dit le miroir.

 

 

Sarah

 

 


 

 

TEXTE 25

 

 

Je n'ai rien vu :

une musique et un corps énigmatique                    su

par un geste affolé

                                    sans mimique

il imite un pianiste. Tue :

sans être , c'était une note. 

 

 

Destruction. dans les veines de mon bras 

                                        une sensation

multitude de mains collées au sol,

c'est sur la terre : l'être

bouche bée, dit :

je n'ai rien vu.

 

 

 

et nous voilà, au milieu des fissures

échangeant le regard

nous n'avons qu'une expression

                                               l'incompréhension.

 

 

Margaux M.

 

 


 

 

TEXTE 26

 

 

Plus de bruit, elle part. Elle est blonde, cigarette à la main. Une "Camel". Rien de plus.

 

 

Alyssa

 

 

 


 

 

 

 

TEXTE 27

 

 

Le Cordonnet et le Renflouage

 

 

Malabar Cordonnet sur un arc-en-ciel péremptoire

Terrorisait en son bedon un frottement

 Malabar Renflouage par l'oeuvre alphabétique

Lui terrorisa à peu près ce lapsus

 " Hé ! bonzaï. Malabar du Cordonnet.

 Que vous étronçonnez judaïque  ! Que vous me séquenciez bénévole !

 Sans métalliser si votre ramassis

 Se rase à votre plum-pudding

Vous étrillez le phénonémisme des houblons de ces bols. "

A ces motifs le cordonnet ne se serfouit pas de jonquille

 Et pour mortifier sa bénine volière

Il ozonise un latéral bedon et lance tontiner sa prolongation

Le renflouage en salive et discount : " Mon bordier Malabar

Approvisionnez que tout flet

Vole aux déplaisirs de celui qui écrivaille

Cette légèreté vaporise bien un frottement sans dragon. "

Le Cordonnet, horokilométrique et conjonctif

Klaxonna, mais un peu tautomèrement qu'on ne l'y prescrirait plus.

 

Joséphine

 

 


 

TEXTE 28

 

On ouvre la valise .On cherche . On trie (ou pas) . On prend ce qu'il faut .Et ce qu'il ne faut pas . On réfléchit .On pense. On essaie de ne pas trop penser.On prévoit tout .On regarde sa valise  avec un air blasé. On regarde sa liste . On n'a pas encore mis la moitié . Mme Valise, elle, est pleine ….

VDM !

fringues.jpg

 

 

Jeanne

 


 

TEXTE 29

 

 

Je les regarde, posées, les unes contre les autres.

L'une d'elles m'attire, je l'attrape. L'homme s'approche,

me l'arrache et dit : "Tu n'as pas intérêt à continuer..."

      C'est curieux comme les hommes aiment faire la

vaisselle (au début).

 

 

Florine

 

 

 


 

 

TEXTE 30

 

 

Un paysage, un visage, superposé, le palais des ressemblances est vaste et celui des secrets aussi.

On se souvient mais un rien manque on cherche du regards la ressemblance, on dévisage le souvenir possible, une empreinte de l'autre.

 

On cherche un mot

On trouve un visage

Superposer cette image ?

 

 

On éprouve toujours une fascination à dévisager.

 

 

 

 


Jules

 

 


 

 

A SUIVRE

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article