Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

 

edward-scissorhands1.jpg

Tim Burton - Edward aux mains d'argent

 

Effraction, immersion, contraction, dilatation, substitution : tout au long de l'année, les lycéens d'i-voix ont aimé couper-coller-insérer-remplacer... dans des oeuvres variées.

 

A la manière des cut-up de William Burroughs, des cadavres exquis surréalistes, des centons oulipiens, des MashUp vidéos, ils explorent ainsi, à l'ère du numérique, une façon originale de s'approprier des textes littéraires et d'en créer de nouveaux. Cette activité, ludique et pédagogique, permet de comprendre de l'intérieur l'univers d'un auteur, de faire résonner en soi ses mots, de partager les sensibilités et les imaginaires, de travailler la langue, de faire jaillir de soi des éclats de poésie. Alors peut-être la littérature retrouve son pouvoir de vibration et de façonnement.

 

Saurez-vous reconnaître les oeuvres qu'ils ont ainsi goulûment dépecées, chirurgicalement charcutées, poétiquement électrocutées ?

 

http://storage.canalblog.com/42/29/81024/5550697.jpg

Tim Burton - Edward aux mains d'argent

 

 


 

encore une fois

lassé de tant de bruit

le coeur se donne

l'espérance s'étrangle comme une algue

à nos mains souveraines

 

 

quelqu'un pose à nouveau

une main sur nos tempes

un regret sur l'épaule

pour adoucir la nuit

on recommence

encore cette fois

 

Juliette V

 


 

 

En surface.

Main dans la main.

Tes messages sont doux.

 

 

Erwan

 

 


   

 

source

 

Cette poignée de lumière dans tes yeux

M'occupe là

frappe de nullité le lieu dans lequel nous hissons

l'infatigable tâche

des poèmes -

de te dire

catastrophe et fracas

dans le très très bas.

 

 

Extrait de la page 35 & de la page 57.

 

Méghane

 


                                     

L'odeur fraîche du poison

encagée dans les livres

 

énigmatique flexion d'encre         d'infinie déportation

 

 

http://a398.idata.over-blog.com/500x382/0/48/24/68/essai-encre-17-10-07.jpg

Passages extraits des pages 16, 18, 30 et 73.

 

 Jeanne

 


 

  Il se peut que la

mort

prolonge l'effort

de vivre.

 

 

Yuna

 


 

L'odeur fraîche du poison, le simulacre riant des mots qui deviennent cassure ; je refuse l'image de ta voix qui s'essoufle -de ta perte-.

 

Megan

 


 

peintures-peinture-abstraite-tableau-abstrai-1998878-012-8d.jpg

Source

 

Temps venu

Saison de ciels     soir

Il semble qu'il fasse beau

Dans un crépitement de clous

Le ciel en pleurs

Ne plus savoir s'il a fait froid

L'enfant dit :

Nous irons plus vite que le jour dans la grande nuit 

 

 

 

p.11 - p.20 - p.24 - p.26 - p.27 - p.33 - p.37

 

Lucie

 


 

Tu plies avec soin
Le désordre du monde
Et si la mort
S'échappe à jamais?

 

 

Morgane-G-2123_alex-koloskov-hdr.jpg

source

 

 Morgane

 


 

L'intelligence du chemin 

Le profil de ta voix

Parole muette.

L'altération de la voix

Comme monotonie de la bouche.

Ne s'épuise pas sous la langue,

même le travail du souffle.

 

 

Margaux

 


 

Le tapis rouge

     cinquante mètres

 

 

          comme une promenade

               et le sourire

                    sa voix sociale

 

 

                         font images fortes.

 

                                             Il faisait le récit

                                                  «pour rien».                                                                                     

 

 

http://www.radiopluriel.fr/spip/IMG/jpg/MOI_5.jpg

  Source

 

Héloïse

 


edward-scissorhands1.jpg

Tim Burton - Edward aux mains d'argent

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article