Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par i-voix

edward-scissorhands1.jpg

Tim Burton - Edward aux mains d'argent

 

Effraction, immersion, contraction : tout au long de l'année, les lycéens d'i-voix ont aimé couper-coller dans des oeuvres variées.

 

A la manière des cut-up de William Burroughs, des cadavres exquis surréalistes, des centons oulipiens, des MashUp vidéos, ils explorent ainsi, à l'ère du numérique, une façon originale de s'approprier des textes littéraires et d'en créer de nouveaux. Cette activité, ludique, permet de comprendre de l'intérieur l'univers d'un auteur, de faire résonner en soi ses mots, de partager les sensibilités et les imaginaires, de faire jaillir de soi des éclats de poésie. Alors peut-être la littérature retrouve son pouvoir de vibration et de façonnement.

 

Saurez-vous reconnaître les oeuvres qu'ils ont ainsi goulûment dépecées, chirurgicalement charcutées, poétiquement électrocutées ?

 

http://storage.canalblog.com/42/29/81024/5550697.jpg

Tim Burton - Edward aux mains d'argent

 

 


 

 

Si une âme tombe d'un toit

 

elle se casse.

 

 

Mona

 


 

 

Les câlins

     longs

decident

     de la voie

alchimique.

 

 

Ophélie

 


 

un été. je vous donne une étoile

dans le coeur ;

 

 

 

 

elle transporte mon amour jaloux qui aperçoit le Paradis,

 

 

 

 

le secret est dans nos yeux

 

 

 


 

Dans l'underground irrespirable je suis libre bord du précipice.

 

http://www.kesako-le-blog.fr/wp-content/uploads/2011/10/Kesako-Janol-apin-liberte.jpg

Source

 

 

  Léa K.

 


 

J'ouvre des fragments difformes, il aurait fallu que le  ver t i ge  attrape ces instants  illisibles.

http://lh4.ggpht.com/-OI6LfytIjP4/TkLHblmbeBI/AAAAAAAAAzw/zDvU_W7fXiM/Gilbert%252520Garcin.jpg

 

Source

 

Florence

 

 


 

http://img.over-blog.com/600x702/2/25/27/63/Auriane/001.jpgAuriane

 


 

La question lui

prend comme ça, en - --   --  -- --   veillissant

Est-il libre d'être libre       ?

La liberté

Une odeur ACRE- DOUCEATRE- SUCRée

Et la question

C'est la question......................................................acidulée.

 

Margaux

 


 

 

tu ne perdras que ta prison

tu as dû voir la nuit venir

je t'ai pillé

au milieu des pavés

sous ton parasol noir

je tâte avec délicatesse

 

Lucie

 

 


 

nos belles étoilées

en qui le code se trouble

entre piège et pigeon

les voilà tout étiolées

 

Louise

 


 

C'est pas jour pas nuit je sais pas. J'étais assis juste là. A manger les feuilles des arbres. Je bavais noir dans la neige. Ca coulait en moi comme poussière froide.

 

Léna

 

 


 

 

Au premier mot quel éblouissement

Il est sorti dans la nuit

Epiant le sommeil, lassé de la route

et d'un coup, la vie a commencé...

 

 

Nathan

 

 


.

.

.

.

.

Mais regarde-moi car le jardin

a écrit mon enfance.

 

 

Léna

 

 


 

 

Il ou elle est venu la nuit a dit tout bas des choses a fait peur dans ma tête

Mais moi c’est les cris

C’est comme une lumière gelée dans ma tête

Alors je cogne ma tête fort contre le mur

Je veux plus l’entendre

Tais toi

Je cogne

Je veux plus je veux

 

Estelle

 


edward-scissorhands1.jpg

Tim Burton - Edward aux mains d'argent

 

Commenter cet article

MLB 27/06/2012 09:01


C'est rectifié. Merci Florence.

Florence 26/06/2012 19:11


petite rectification : le 3ème n'est pas de Thomas, mais de moi :)