Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Arthur

 

Poème composé à partir d'une photo partagée par Erwan via Twitter

 

erwan 

Il y a toujours un paradis dans des rêves.
Il y a eu en son temps, un paradis, 
fermez les yeux et pensez y.

Il y a eu des champs de fleurs, des enfants joueurs, 
reniflez leurs odeurs .

Il y a des odeurs de fleurs aux chocolats et de coca,
de réglisse et de caramel blanc.

Il y a maintenant vos voiles d'enfants qui s'abattent.

Il n'y aura pas,
si vous ne les fermez pas, ces champs en fleurs 
vous ne les sentez pas, rapprochez y le nez, 
n'est-ce pas une fleur que vous sentez ?

Il y a des pensées avant d'aimer . 

Il y a pourtant devant vous ce champ de fleurs 
qui courbent sous le joug du vent muet.

Il y a des hommes qui y sont passés, qui ont brûlé.

Il y a un bois sans voix.
Il y a eu des jours sans vent ni joues.
Il y a eu des âmes d'or pur. Il n'y a maintenant plus rien,
alors oubliez sur ce champ que vous étiez des enfants,
et changez-vous, car les plus belles choses se font et se disent
en prose.

Commenter cet article