Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Erwann

 

http://img.over-blog.com/600x825/2/69/24/89/Sylvie-Germain/L-HER-David---La-nouvelle-couverture--production-visuelle-.jpgSource image

 

 

Lors des premiers fragments du roman, on se rend vite compte que le "père" de Franz-Georg est un dirigeant, où du moins un chercheur dans un camp de concentration nazi. En effet, on apprend plus tard, grâce à un notule (p45), que cet homme aurait participé à la sélection et aux expériences sur les déportés de l'Allemagne nazie dès les premières années de leur existence.


La déportation des Juifs et des Tziganes en Europe a commencé dès le début de la guerre en 1939, et a conduit à l'extermination des trois quarts des Juifs de l'Europe Occidentale entre 1939 et 1945. On estime ainsi que cinq à six millions de personnes ont été tuées dans ce génocide commandé par Hitler et les hauts chefs de la SS.


Si ce génocide a été possible à une telle envergure, c'est d'abord parce que les nazis ont reçu le soutien de nombreuses personnes à travers l'Europe : les Juifs étaient désignés comme les ennemis communs de tous les peuples et étaient dénoncés par une population qui subissait l'Occupation. Ainsi, en France par exemple, les pouvoirs publics ont directement collaboré avec les nazis pour arrêter et déporter tous les Juifs de France.


La méthode des nazis a également beaucoup contribué à l'énormité de ce génocide : l'organisation était bureaucratique, hiérarchisée et presque mécanisée. De plus, les dirigeants des différents camps de concentration tenaient un registre précis de ceux qui rentraient dans l'enceinte.


Les méthodes de meurtre étaient également particulièrement atroces : le plus souvent, le gaz était employé, dans ce qu'on appelait des "douches" pour les déportés, pour les asphyxier. Les corps étaient ensuite incinérés, ce qui donnait une odeur atroce à tous les environs des camps. Malgré cela, les riverains des camps continuaient de refuser l'évidence et l'existence de tels massacres.


C'est à cause de telles méthodes et de l'incroyable nombre de victimes que ce génocide fut le plus marquant et le plus atroce de l'histoire de l'humanité : on peut dès lors comprendre pleinement la détresse de Franz-Georg lorsqu'il apprend que son propre "père" est un des principaux responsables de cette horreur.


Commenter cet article