Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Nathan

 

« Ma pensée

et non une caresse

je t'ai frôlée

pourtant

de ma pensée

 

ma pensée

et non une caresse

comme ta mémoire

ou les mots non prononcés

ou tes yeux clos

 

et pourtant ta mémoire

les mots et les regards

sont la caresse d'un jour passé

sur mes pensées. »

 

Un poème de Matthias Johannessen. «  Au toucher ».

 

 

Matthías Johannessen est né à Reykjavík en 1930. Diplômé d’études nordiques, de littérature islandaise, et plus tard d’histoire littéraire et de théâtre à Copenhague. Journaliste au Morgunblaðið jusqu’en 1959, il travailla ensuite dans l’édition. Il a écrit de nombreux recueils de poèmes, des essais, des biographies et des traductions.



Un poème qui apparaît à la fin du roman, p 233. Il est étonnant parce que bâtit sur un système de répétition. On peut prendre comme exemple l'anaphore «  ma pensée et non une caresse » qui souligne cette particularité syntaxique. Les mots pensée et caresse sont ainsi présents du début à la fin et rendent ce poème très particulier.


Commenter cet article