Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Estelle

 

Le jeune Magnus pourrait écrire des Haïkus pour les 4 membres qui fondent sa famille. 

 


Toujours pas de mots

Son affection me suffit

L'ami ours, je suis


L'ourson dit ce qu'il ressent durant les 5 ans de silence du jeune Franz-George.

 

 

 

 

 

J'admire la vraie vie

Les doux horizons

J'évolue à ma façon


Franz-George explique sa "passivité", son adoration à comtempler les choses, de ses 5 ans jusqu'à ses 9 ans. cf p 46

 

 

 

 

 

Une nouvelle identité

Un soleil nocturne

Je meurs sans prénom


Haïku décrivant le père : Le vers 1 parle des nombreuses fois où il change de prénom cer il est fugitif

vers 2 : lorsque le père chante cf p23

vers 3 : il meurt avec un prénom qui n'est pas le sien il n'a plus d'identité, même pour son fils.  cf p45

 

 

 

 

 

Attendre et patienter

Triste résumé

Aimer pour mourir


Thea Dunkeltal est constamment à attendre le retour de son mari.

Enfin, elle se laisser mourrir lorsqu'il meurt au Mexique. cf  lignes 4 et 5 p 35 + p 50

 

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mathilde 10/05/2012 14:57


Joli :)

louis 08/05/2012 20:17


stylé ! :)