Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Ophélie et Leïla

           

                           Les Deux coqs

 

Deux coqs vivaient en paix: une poule survint,

coqs.jpg

Et voilà la guerre allumée.

Amour, tu perdis Troie ; et c'est de toi que vint
Cette querelle envenimée
Où du sang des Dieux même on vit le Xanthe teint.

Longtemps entre nos coqs le combat se maintint.

Le bruit s'en répandit par tout le voisinage,
La gent qui porte crête au spectacle accourut.
Plus d'une Hélène au beau plumage
Fut le prix du vainqueur. Le vaincu disparut:
Il alla se cacher au fond de sa retraite,

Pleura sa gloire et ses amours,
Ses amours qu'un rival, tout fier de sa défaite

Possédait à ses yeux. Il voyait tous les jours
Cet objet rallumer sa haine et son courage;

 

 

 

 

 

 Coquillages_32.jpgLes dévitaminés coquillages

 

Deux dindons dansaient du disco : Dame Dinde débarqua

Et voilà la valse vaincue

 Troie, tu perdis Amour ; et vint que c'est de toi

Sept cœur elle en vœux ni mets

Où du sango des diffusiomètres même on voleta le Xénophon télescopique

 Obsédé par cette obscurité. Il s’obstinait à obéir

El tribu ne pendrait rap out el avoisine

La petite vie rendit un sourire inouï aux filles.

Plus d'une haleine au beau roi mage

  Fu le prit du vin cœur. Le vin cul dix parut.

Il et elle se couchèrent ensemble, en repos

Et sa gloire pleura ses amours

Cet amour du journal, tous ses frères pour la fête

 Obsédé par cette obscurité. Il s 'obstinait à obéir

Cette lumière ralluma sa mauvaise humeur et sa méchanceté.

 

 

 

 

Méthodes utilisées:   S+7, V+7; Lipogramme (sans A); Mot-tordu (x2) ; Permutations (x2); Tautogramme (x2) ; Allitération en "v" ; Homophonie (x2); Assonance en "i"; Monovocalise; Anagramme (x2). 


Commenter cet article