Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Megan

 

DSC02012Source: Les 1L braquent une librairie brestoise

 

AUTEUR : Dorothée Piffard

 

TITRE : Ci-gît

 

ÉDITION : La part commune

 

ANNÉE : 2012

 

THÈMES PRINCIPAUX : Mort, tristesse, perte, vie de deux personnages : Blanche et Joseph

 

PARTICULARITÉS FORMELLES :


"Ci-gît fait se succéder en une série de courts chapitres, quisont autant de tableaux saisissants, des sortes d'instantanés de vies ordinaires"

 

(Cf quatrième de couverture)

 

→ recueil découpé en chapitres

→ poésie "romancée" : la narration apparaît le plus souvent comme celle d'un texte classique ; celle d'un roman, bien que la mise en page et le découpage du texte en "fragments" de différentes longueurs permettent d'affirmer qu'il s'agit d'un texte poétique.

→ récurrence de champs lexicaux :

          - fleurs

          - oiseaux

(de la nature en général)

          - tristesse

          - mort

          - vie         

→ descriptions physiques des protagonistes et spatio-temporelles

→ emploi  de la 3ème personne du singulier pour conter les évènements

→ recueil de petit format relativement long à lire de part son contenu étoffé.

 

JUGEMENT CRITIQUE :

 

          Ci-gît de Dorothée Piffard est pour moi un choix  intéressant pour de multiples raisons. La première est que ce recueil sort du cadre classique de la "poésie évocatrice" qui semble être un "langage particulier" de l'auteur ; j'entends par là des poèmes qui vont être très "aérés", courts et qui laissent une grosse part à l'imaginaire, des poèmes qui vont être la plupart du temps sans chronologie et liens "forts" et "visibles" entre eux. Ici, ce recueil narre, comme pourrait le faire un roman, la vie de deux personnages, et cela en mêlant de la description, qui se contente de suggérer pour donner un cadre et de la consistance, pour donner lieu à un monde. Des "tableaux" d'une vie passée y sont décrits. Passant de l'enfance à la fatalité de la mort, Dorothée Piffard raconte et crée de manière poétique l'évolution de la vie à travers une multitude de champs lexicaux s'y rapprochant de près ou de loin.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article