Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Héloïse

 

 

Dans le roman épistolaire de Choderlos de Laclos Les Liaisons dangereuses, le personnage qui m'a le plus marqué et dont je voudrais faire l'éloge est la Présidente de Tourvel. 

 

tableau de Jean-Bptiste Greuze, A Girl with a dead Canary

http://3.bp.blogspot.com/_mT797JHSSVs/SjYWcwOvsQI/AAAAAAAAB6A/9AJ0Iksq8kc/s1600/Greuze+-+Girl+Mourning+Dead+Bird.jpg

source

Tout d'abord, je tiens à préciser que cette personne m'a d'abord particulièrement ennuyé. Je la trouvais fade, sans sentiment, trop sage et surtout indécise face à son cœur. En effet, ses grandes hésitations face aux avances du Vicomte de Valmont, ses lettres interminables qui ne cessaient de peser le pour et le contre sur cette éventuelle relation et qui finissaient le plus souvent par un "retour à la case départ" puisqu'elle terminait par de nouveau s'interroger sur la même question. Tous ces éléments rendaient, je trouve, la lecture de ses lettres assez desagrébale. En fait, je pense qu'au début du roman la Présidente de Tourvel était le personnage que je comprennais le moins bien et par conséquent que j'appréciais le moins ! 

 

Mais toutes ces mauvaises impressions à l'égard de ce personnage ont basculé et j'ai fini par tout simplement préférer ce protagoniste à tous les autres. À mon avis, ce retournement de situation a eu lieu à partir du moment où je me suis rendue compte que le Vicomte de Valmont ressentait réellement de l'amour pour la Présidente de Tourvel et non pas juste un besoin égoïste et prétentieux de la conquérir. J'ai alors commencé à être un peu plus attentive à ses lettres et j'ai fini par attendre avec impatience celles-ci. Les moments où elle fini par s'avouer ses sentiments pour le Vicomte, où elle ne résiste plus aux avances de celui-ci, je trouve ce basculement très beau car elle renoncé entièrement à tous ses principes par amour et se donne donc corps et âme dans cette relation. 

 

Enfin, la raison pour laquelle la Présidente de Tourvel est mon personnage préféré est la circonstance de son décès. En effet, je trouve que la mort de cette femme est quelque chose de sordide car elle est le fruit de la manipulation de la Marquise de Merteuil. Lorsqu'elle pousse le Vicomte de Valmont à rompre avec la Présidente c'est un peu comme si elle signait l'acte de décès de celle-ci. Car tout au long du roman, la Présidente nous est décrite comme physiquement fragile et à partir du moment où le Vicomte arrête net leur relation, elle s'affaiblie encore plus dangereusement. Sa mort est également très dur car quand on y réfléchit bien, la Présidente de Tourvel meurt d'amour. Heureusement, le lecteur est quelque peu réconforter car le plan machiavelique de Merteuil est mauvais puisque le Vicomte de Valmont perd lui aussi la vie. Elle demeure donc seule face à toute la cour qui ne peut que la détester ! 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne-Gabrielle 06/05/2013 21:54


j'aime beaucoup ta façon d'argumenter ;)