Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Jeanne

 

Si quelque nuage

En passant donnait

Pour un robinet

Qui est hors d'usage

Un peu d'eau de pluie

Dans mon lavabo

(Bien qu'il fasse beau)

Je vivrais ma vie

 

lavabo2.jpgLa huche à pain, Hervé Eleouet

 

 

Bien que tous les poèmes d'Hervé Eleouet m'aient amusé et plu, celui ci-dessus, intitulée La crise, a davantage retenu mon attention. En effet, ce poème est celui qui m'a fait le plus explicitement voir autre chose qu'un lavabo attendant un peu d'eau de pluie, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai réécrit son poème ci-dessous.

J'y ai vu des espérances humaines entièrement dénudées, de vieux rêves secret resurgirent, et des plaies s'agrandirent. J'y ai vu des hommes, des femmes, vivant des moments difficiles. Malgré des blessures, des chagrins et des déchirements, connus ou inconnus : les lèvres esquisseront à nouveau la forme d'un sourire. Car oui, comme l'a dit Charles Dumercy : " Le bonheur est une mosaïque composée de petits morceaux " .


 

http://le-rire.e-monsite.com/medias/images/sourire-mosaique.jpgLes mots en gras sont les mots remplacés

 

Si quelque être humain

En vivant donnait

Pour une personne

Qui est infortunée

Un peu de sa vie

Dans un coeur

(Bien qu'il fasse chaud)

Les lèvres souriraient



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article