Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Fanny

La vache se frotte la nuque

contre le tronc

Elle broute

l'herbe etonnamment abondante

au pied de ces oliviers

Elle me regarde

sans inquiétude

devine qu'on a davantage à échanger

que le vide de nos regards

Dans une poignée d'heures

son lait emplira d'une sagesse inégalable

ceux qui le boiront

en leur offrant quelques secondes d'eternité

 

(J'aime ce poème car il me fait penser à ce que penserait un bébé de sa maman, ce qui est totalement en décalage avec la vache... )

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article