Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Evane

 

Mon poème préféré de ce recueil est« Johnny à la virgule près »

 

"Johnny comme vous ne l'avez jamais vu 

(Johnny comme « en réalité » vous ne l'avez jamais vu

- la réalité de Johnny ne serait donc pas la réalité

visible de Johnny ?)

 

Johnny, comme vous ne l'avez jamais vu

(à quel point vous ne l’avez jamais vu !)

 

Johnny comme vous, ne l'avez jamais vu

(un Johnny qui vous ressemble, vous n'aviez jamais vu ça)

 

Johnny comme vous ne l'avez, jamais vu

(vous ne pouvez pas voir le Johnny que vous n'avez pas)

 

Johnny comme vous ne l'avez jamais, vu

(vous voyez le Johnny que vous ne possédez pas)

 

Johnny, comme vous, ne l'avez jamais vu

(vous n'avez jamais vu ni Johnny ni vous)"


Tout d'abord, je l'ai choisi parce que je l'ai trouvé assez drôle, il fait sourire à cause du côté absurde des petites interprétations et des scènes qu'elles nous font imaginer.


Mais je pense que ce n'est pas juste un poème comique. Pour moi, il évoque le fait que les médias nous font croire ce qu'ils veulent : ils déforment la réalité à partit d'un petit détail qui paraît insignifiant : ici, il s'agit de la virgule et dans les revues people d'un « indice » qui leur permet de supposer un tel évènement dans la vie de l'un ou de l'autre et de créer un "scoop" à partir de rien...

 


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article