Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Leïla

La crampe gagne mollet, remonte plus loin portée par

le sang. Les veines parcourent bleues la chair blanche.

De contracture à douleur, de douleur à lame nette sous

la peau, elles remontent lentement avant de noircir la

jambe. L'ischémie s'étend, irréversible. Bientôt l'amputation,

charcuterie sous la rotule. Ou pas. La douleur

s'échappe et revient par vague, rouge et bleu alternés.

 

 

Mon poème préféré est celui-ci car je trouve qu'il y a beaucoup de mot qui diffèrent et de plus le ressenti en le lisant est fort. On a mal, puis on est apaisé par le bleu qui vient calmer la douleur et qui vient recouvrir les blessures et le sang qui coule.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article