Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Esteban

Désillusion express

ne jamais dire j'ai raclé ton sang

nous trahirons les nouveaux commissaires du peuple

le septième étranger, la parfaite poussière

nous n'aurons pas trop de nuits tu dis

pour capter sans faille les corps corrompus

lorsque nous nous parlons

le rêve d'une vie nouvelle demeure intacte

pourtant quand la nuit arrive ils nous traquent comme des chiens

effleurer l'ombre tu dis

c'est chaque fois redescendre l'abyme

c'est chaque fois recommencer la folle histoire du monde

 

redis les larmes

redis le sang

 

redis le monde est une sale pute

soulève-toi William Wallac soulève-toi

soulève-toi Ulrike Meinhof soulève-toi

soulève-toi Vladimir Maïakovski soulève-toi

soulève-toi Arthur Rimbaud soulève-toi

soulève-toi Pier Paolo Pasolini soulève-toi

soulève-toi Sitting Bull soulève-toi

soulève-toi John MacLean soulève-toi

soulève-toi Augusto Cesar soulève-toi

soulève-toi Wolfe Tone soulève-toi

soulève-toi Jim Morrison soulève-toi

soulève-toi Jack Spicer soulève-toi

soulève-toi John Lennon soulève-toi

soulève-toi Hugh MacDiarmid soulève-toi

soulève-toi Ernesto Che Guevara soulève-toi

soulève-toi Stuart Christie soulève-toi

soulève toi Ho Chi Minh soulève-toi

soulève-toi Georgez Orwell soulève-toi

soulève-toi Antonin Artaud soulève-toi

soulève-toi redis soulève-toi soulève-toi

 

nos rêves seront toujours pétris d'argile et de merde

- embrasse-les pour moi.

 

J'aime beaucoup ce poème car il représente bien le recueil dont il est tiré. L'engagement et le style sont les propres de Clara Elliott, elle frappe, ça fait mal, et c'est bon. Ensuite, l'anaphore "soulève-toi" renvoie à de nombreux révolutionnaires, dans plusieurs sens du terme, ce qui accentue l'effet du soulève-toi qui nous est en fait adressé. De plus chaque nom nous permet d'approfondir une culture générale autour de gens - s'ils ont révolutionné quelquechose - forcément passionnant.


Commenter cet article