Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Ana

 

Le poème que je préfère dans ce recueil est celui-ci : 


"Je n'ai jamais dit a personne que je préfère les chenilles aux papillons.

Je voudrais être présent quand elles se métamorphosent mais maman m'oblige à rentrer dans la maison pour manger et dormir.

Elles en profitent pour changer en mon absence."


C'est exactement la façon de penser que j'avais étant petite (sauf que je hais les chenilles), j'étais toujours en pleine aventure dans le jardin quand mes parents m'appelaient et cassaient d'un coup mes recherches. Je comprends donc très bien le sentiment du petit garçon.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article