Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Héloïse



Mon poème préféré dans le recueil d'Anne Bihan, Flottilles, est celui de la page 46 :


 


qu'a-t-on à gagner de si précieux


 


pour abandonner


 


à l'âge vieilli et aux sables


 


l'absolu rayonnement de l'enfance ?


 

 


C'est le poème qui m'a le plus parlé car pour moi l'enfance est le moment qui nous fascine le plus de notre vie à partir du jour où on a le sentiment d'en être sorti. D'ailleurs les grands poètes comme Rimbaud n'ont pas hésité à écrire sur ce thème car il est par définition inépuisable car en chacun de nous demeure une part minime de cette période d'inscouciance !


 


 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article