Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Martha

http://a7.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc6/208600_2042010169034_1207735968_32471816_5836485_n.jpg

 

" Je ne viens pas d'un coup, je laisse une semaine de pluie de porc de boue.

Je ne veux pas qu'on nous taille une émulation sur mesure que tu sois incluse dans un cercle vicié.

10 ans 10 ans passent non pas d'âge mais de marérialité - à se reveiller soudain tu surgis - On n'a pas la même attention la même indulgence les mêmes précautions.

On attend 10 ans d'ambiguïté.

Je ne suis pas chez les fous je t'appelle sans raison - après tant de temps - ne pense qu'à toi qu'à l'amour fou de ces deux là.

(on conçoit l'ambition des vastes communiquants).

En principe je veux te connaître.

Tu m'es chère parce que tu aimes comme on aime à ton age (habit de la jeunesse qu'on se passe) que tu trouves sublimes les sentiments appropriés - être amoureux-mensonge aimer

ne pas revenir en arrière.

Ce qui surgit reste change de forme reste ne peut être détruit.

Mais ce trop prémédité geste obsture mon attention ne peux te contempler.

Tu n'as pas peur des raisons d'avoir peur.

Nourris intensément toi. "

 

Ce poème à été le premier que j'ai lu du recueil anticorps il m'a tout de suite transmis beaucoup d'émotions. Je n'ai pas pu m'en détacher de toute la soirée et pendant une heure je l'ai lu, lu et relu. Je ne peux pas expliquer ce qu'il me procure, mais quand je le lis, je le ressens. C'est pourquoi je voulais vous le faire partager.

Commenter cet article