Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Nina

http://4.bp.blogspot.com/-CFQVvrqLcVU/TxFsHhKvpnI/AAAAAAAAEkc/woOAgOKdTGw/s640/Zoo-Humain.jpgSource image

 

A la fin du 19ème siècle, le directeur du Jardin d'acclimatation imagine de recruter des indigènes pour les présenter au public. Pendant trente-cinq ans, les Français  se passionnent pour ces "exhibitions ethnologiques", lançant de la nourriture et de la verroterie aux "sauvages" parqués derrière les grilles. Le phénomène des "Zoos humains" se développe dans toute l'Europe durant des décennies, attirant des millions de personnes. Ces spectacles sont à à la fois un outil de propagande colonialiste, un objet scientifique au service de thèses racialistes, une source de divertissement voyeuriste. Ainsi se construit le regard des occidentaux sur l'Autre...

Les lycéens d'i-voix donnent ici la parole à cet Autre.

Février 1892 : un "Caraïbe" exhibé au Jardin d'acclimatation sort de son silence.

Voici quelques extraits de ce discours ...

 

http://www.quaibranly.fr/typo3temp/pics/ef96232e54.jpgSource image

 

 

 

 

" (...) Puis à chaque lever du soleil, de nouvelles personnes arrivent, nous regardent, nous fixent, rient. Sur les têtes des hommes, de grands objets noirs  sont posés. Ils coincent un cercle autour de leur œil. Les enfants jouent avec de grands cercles en bois. A tous ces gens on ne voit pas les pieds, car une partie du vêtement les recouvre pour les protéger sans doute du froid de ce pays.


Ils me rappellent ma famille qui n’est pas ici avec moi. La rage me dévore, je voudrais tellement les voir mais il s’est passé beaucoup de lunes avant d’arriver dans cet enclos. A quelle distance de cette prison se trouvent mes enfants, mon peuple, ma vie ?


Alors oui, hommes blancs, je suis devant vous aujourd’hui car après tout ce que vous avez fait subir à mon peuple, je n’ai plus peur, plus peur de vos regards méprisants, plus peur de votre cruauté, plus peur de votre idiotie à nous traiter comme des bêtes.

(...)

 

 

Vous nous exposez à tous ces gens dans le seul but de faire commerce de notre vie. Vous n’aimez que ce métal rond et ce papier lourd que vous appelez de « l’argent », c’est indispensable dans vos vies, cela est devenu votre croyance, votre divinité. Mais comment acheter avec ce métal rond et ce papier lourd le ciel, la chaleur, l’eau, la terre ? Vous croyez que tout se vend et s’achète, vous seriez prêts à oublier votre famille pour cette chose. Votre appétit d’argent dévorera la terre et vous ne laisserez derrière vous qu’un désert.

 

Après tout ce que mon peuple a subi, après tous les malheurs que vous nous avez fait endurer, après tout le sang que j’ai vu couler des corps affaiblis par ces massacres, après ces journées interminables à vous regarder vous moquer de notre couleur ou de nos manières de vivre, manger, parler, je vous pardonne…

 

Je vous pardonne pour votre bêtise de nous croire inférieurs, je vous pardonne pour votre pensée ignorante : croire que nous sommes plus proches des animaux que vous mangez que des hommes blancs !


Je vous pardonne pour les inqualifiables gestes de cruauté que vous avez pu avoir, car j’ai compris une chose : vous êtes malheureux, vous n’avez aucune confiance en vous, vous ignorez tout et vous vous laissez influencer par ceux qui ont la conviction que nous sommes des animaux sans âme.

 

J’espère qu’un jour vous réussirez à prendre de la hauteur sur le sens de nos vies et que vous comprendrez votre erreur. La seule possibilité de changer c’est d’apprendre à vos enfants que le sol qu’ils piétinent est fait des cendres de nos ancêtres, que la terre est notre mère enrichie par les vies de toutes les races. "

 

 


 

Commenter cet article