Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Cindy

Poème Philémon.

 

 

 

           Avant, la reine dansait pieds nus sur l’herbe encore mouillée par la rosée, nous ne pensions pas à lui demander pourquoi elle faisait ça. La reine s’amusait, nouait nos mains en farandole et nous promettais un goûter royal au jardin des orangers ; nous la suivions, mes frères et sœurs, cousins et cousines, copains et copines, et nous jouions autour du puits. Nos clameurs se dressaient rapidement et agitaient brusquement le ciel bleu.

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article