Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Nicolas

Les immeubles sont bien joliment découpés dans le ciel gris et bleu verdâtre.

Je n'ai malheureusement rien à faire de mes jolies mains.

Puisse le temps bien incertain me conduire rapidement aux portes cochères, où milles baisers langoureux échangés m'attendent guère, lourds et pressés.

Dans ces jours d'appel d'urgence, je me glisse facilement entre les averses et je dépose des gerbes de fleurs de-ci de-là.

Mur et tronc se désolent, pour eux, pour moi, qui penche bêtement, comme une insulte gratuite.

 

Page 13 de "et puis plus rien de rêves" de Sofia Queiros, revisitée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MLB 17/11/2013 18:56

Intéressante immersion.