Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Juliette V.

écoute

les cornes comme aiguisées

des boeufs se fracasser

et les larmes emportées

par le vent

elle le ressent 

ne la quitte pas

elle le voit

au fond des yeux

elle le sait

 

Le poème d'origine est en noir, les mots que j'ai rajoutés sont en bleu. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MLB 26/02/2013 10:56


Très beau !