Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Justine

En toi, on peut se reconnaître.

Est-ce parce que tu as été écrit quand Arthur Rimbaud avait notre âge ?

Tu dépeins une envie de voyager, de s’évader, ce sentiment de vouloir se sentir libre, car la liberté est synonyme de bonheur. Quand je te lis, je veux m’échapper à mon tour, partir le plus loin possible pour découvrir. Partir sans destination, sans promettre de revenir, une sorte de billet aller, sans retour : c’est ce que je ressens quand je te lis. Dès le premier vers, on entre dans un monde de rêves :

 

"Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article