Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Nathan

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/00/02/48/82/affiche.jpg

Dead poets society

(Le cercle des poètes disparus)

 

En 1959, aux États Unis, Todd Anderson (Ethan Hawk), un garçon timide, est envoyé dans la prestigieuse académie de Welton, réputée pour être l'une des plus fermées et austères des États-Unis et où son frère a suivi de brillantes études. Il y fait la rencontre d'un professeur de lettres anglaises aux pratiques plutôt originales, M. Keating (Robin Williams), qui encourage le refus du conformisme, l'épanouissement des personnalités et le goût de la liberté. Voulant au maximum suivre la voie nouvelle qui leur est présentée (sur la base de la maxime latine carpe diem), certains élèves vont redonner vie au cercle des poètes disparus, un groupe d'esprits libres et oniriques, dont M. Keating fut, en son temps, l'un des membres influents. La découverte d'une autre vie va à jamais bouleverser l'avenir de ces lycéens.


Le cercle des poètes disparus a reçu l'Oscar du meilleur scénario original en 1989 ainsi que le césar du meilleur film étranger en 1990. Il fut adapté en roman par Nancy H. Kleinbaum un an après sa sortie.

 

Ce film, d'une façon particulière, parvient à nous montrer l'enseignement sous un nouveau jour :

 

C'est l'éducation et la méthode humanistes qui sont mises en avant ici. Et c'est Robin Williams qui joue le rôle du professeur humaniste et poète. Tout comme Gargantua de Rabelais, les élèves de ce M. Keating développent de nouvelles manières d'apprendre, « Un esprit sain dans un corps Sain ». On le voit par exemple lorsqu'ils pratiquent un sport tout en récitant des vers de différents poèmes, ou encore lorsqu'ils marchent et étudient leurs façons de marcher.

Le réalisateur Peter Weir vante les bienfaits de cette éducation humaniste et critique par la même occasion l'enseignement plus basique, traditionnel, en reprochant à celui-ci de ne pas permettre le bon développement de l'esprit.

 

http://deadbait.files.wordpress.com/2010/12/dps.jpg

 

Je considère ce film comme un chef-d'œuvre, à la fois drôle et très sombre.

Je le conseille donc fortement.

 

( Ps : Merci à Philippine pour me l'avoir fait découvrir.)

 

Sources : 1 2 3 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Philippine 15/11/2011 17:48



Je suis contente que tu ais aimé le film! Et tu as fait un très bon article dessus :)