Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Lucie

 

 

 

Elle était fort déshabillée

Et tout ce corps remue et tend sa large croupe,

La graisse sous la peau paraît en feuilles plates

Mi-nue, elle joignait les mains.

 

On divague; on se sent aux lèvres un baiser

Sous l'ombre de faux-col effrayant de son père...

Qui dans le bercement des hosannah s'endort,

Elle arrangeait les plats, près de moi, pour m'aiser.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article