Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Esteban

 

La vie cette trainée

Assise sur le bord d'un trottoir

Ainsi pleurant le sort d'un chat noir

Elle regarde les gens qui passent

Et pense à ces sales hommes lasse

Qui de sombre soir comme pour le jour

Viennent jouir encore contre ses joues

Rouges de honte, ne faut qu'elles frémissent

Ferme les yeux pour qu'elle ne vomisse

 

Se renfermant, la vie tel un relent

Dans ses rêves, ceux qu'elle avait enfant.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article