Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Nolwenn

Nuit, noire et enveloppante

Fraiche et envoutante

Caché sous la couette, aucune lampe à la main

Forçant ses yeux à s’habituer à la lumière

Parfum de démon dans l’air

Yeux jaunes de chats brillant dehors

 

Je pense, j’écoute

La nuit et son silence

Protégé par ce drap

Nu comme un vers

Blanc comme une lumière

Parmi les ombres qui m’envoutent

 

Je pense, j’écoute

La nuit et ses miaulements

Sous la couette, je me sens observé

Observé par des millions d’yeux

Brillant, jaunes, félins

Protégé par cette armure en lin

Caché, peut-être

De toutes les atrocités du dehors

 

Je pense, je sens

Ce parfum de démon qui m’envoute

D’une couleur jaune

Qui m’attire tel une luciole

Je lutte, contre le dehors

Qui m’est inconnu

Dangereux tel les inconnus

  Dont nos mères nous ont protégés

Préservés derrière leur bras doux comme de la soie

 

Désormais, je soulève leur bras

Et je m’avance au-delà

Attiré par ce parfum

Observé par ces yeux

Entouré de ces ombres

Nu comme une lumière

Je m’avance vers l’inconnu 

      http://img4.hostingpics.net/pics/120207DSCF0036JPG.jpg

( photo personnelle )

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MLB 10/12/2010 16:43



Beaucoup de sensibilité, portée par la musicalité du vers cours, dont vous orchestrez très joliment le rythme.