Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Arthur

 

 

La soif l'attire vers le continent

 

 

unique et uni  . Par la paysagerie,

 

 

le corps traverse sans bruit .

 

 

Qu'importe le temps des

 

 

mélancolies, la fin est proche vers

 

 

le paradis . Dévalant les dunes

 

 

sous la Lune . Le ciel, calme,

 

 

brume des eaux froides, le corps se

 

 

dévêtit, assouvit sa faim, son envie .

 

 

La mer .

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MLB 09/02/2013 15:28


La fin, superbe, pourrait figurer dans un #ipoème !