Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Margaux.S

Voici un slam que j'ai écrit en 3ème lors d'un projet scolaire.  Le sujet était  Brest et moi.  En me relisant je me rend compte que j'ai du l'écrire un dimanche et mon jardin était plutôt gris... !

 

 

 

 

Brest et moi

 

Alors voilà j’vais commencer, ça y’est j’me suis enfin lancée

J’vais t’lâcher tout s’que j’ressens, va falloir s’accrocher

Brest c’est une chanson qu’on a mixée

De noir, de blanc, de rires, de cris

Tu sais au fonds, c’est un mini-Paris

Moi je viens du 9.4 j’étais une étrangère

Je suis maintenant Brestoise et j’en suis fière

Même si au début j’avais souvent le mal de mer …

En fait, Brest et moi on a la même vie, faite d’un passé lourd et d’quelques rayons de soleil aussi

Elle a connu la guerre c’était la pagaille

Bin en moi c’est pareil, c’est le vrai champ d’bataille

En vue de tant de souffrances ton cœur s’est brisé

J’te comprends ma grande, le mien n’est toujours pas réparé

Ça c’est sur t’étais au fond du trou

Je sais que dans ces moments là, on voit la haine partout

Mais on a trouvé la force de se reconstruire

Moi, parce que c’était pas mon heure

Toi, parce que les gens attendaient sur les trottoirs en pleurs

Bon allez j’vais m’arrêter sinon on va finir par tous chialer

Ici y’a du bonheur aussi

J’ai mis du temps à le trouver mais ça y’est j’crois qu’j’l’ai chopé

J’vois un voyage en mer avec de beaux paysages

Mais si t’es pas content saute deux ou trois vers ou bien tourne la page

Sinon embarque avec moi et mon équipage, j’vais t’faire découvrir d’autres rivages

On va partir d’place de Strasbourg pour virer Rue Jean-Jaurès

Y’a des magasins tous les carrefours, va falloir bouger ta graisse

Ensuite descends quelques tonneaux, et fais une escale au macdo

On va s’y arrêter boire un coup et rejoindre tous les potos

Puis continue  ton voyage et r’garde un peu l’paysage

Si tu t’es pas pommé tu verras des fontaines

C’est place d’la liberté ou s’retrouvent les gens qui s’aiment

Bon arrête de les mater on va finir par échouer

Regarde plutôt devant toi on arrive rue de siam

Là ou s’trouvent les magasins bien chers, ça donne un certain mal de crâne

On y croise aussi les grandes dames qui font du lèche vitrine,

C’est ici qu’elles se ruinent pour des vestes divines

Allez on va continuer, à quoi bon s’enflammer

Tiens vas a bâbord, on va s’payer un verre au port

Tu s’ras pas déçu du voyage quand tu verras toutes ces épaves

Ces hommes qui font la tournée des bars emmitouflés dans leur cafard

Mais bon y’a moyen d’rigoler et d’passer une bonne soirée

Avec le chant des mats et le clapotis des vagues

Ça me met hors de moi et là j’sens qu’je divague

Mais c’est maintenant l’heure de jeter l’ancre, ce voyage j’vais m’en souv’nir

Mais pour toi l’heure de nous quitter,cà, tu vas surement en souffrir …

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


Je suis fan ! Bravo Margaux ! :)



Répondre
J


ça rappelle des souvenirs!



Répondre
F


C'est génial !! =D



Répondre
L


whaou ! J'adore !



Répondre
L


Énorme ! 



Répondre