Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Léa

Grâce à différents mots issus du recueil trop de monde de Pierre Mabille, j'ai écrit un nouveau poème.

 

je tombe

 

je vois

dans le noir des spirales qui se déforment

une violente poésie échappée

un nuage mort

dans les tourbillons de larmes ferrées

 

je regarde

 dans mon passé

comme

dans mon rêve

 

je vois

l'homme qui regardait tomber la vie

il se tient au bord de son balcon

dans l'ombre

il se disait« ce serait bien si je pouvais compter pour quelqu'un »

je pensais « tu n'es jamais là ! Avec toi, c'est du passé »

 

au cœur de cette théorie intervient le vent

 

mon rêve blanc passe

 

je te laisse

 

je vois

 

ailleurs une nouvelle tentative

dans une autre vie

dans un autre monde

 

je vois

que tu ne veux même plus me quitter

tu es une autre personne

 

je traverse pieds nus la chaussée gelée

 

je vois

 

tes yeux, ta voix, ton rire, tes gestes, tes mots, tes doigts, tes mains

 

impossible de vivre loin de tes fantômes

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne-Gabrielle 31/03/2013 15:59


Un seul mot : MAGNIFIQUE! :D

MLB 15/03/2013 17:07


Excellent !