Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Léa

En tirant des mots de différents poèmes du recueil Une phrase de François Zénone, j'ai composé un poème. À chaque changement de couleur, cela signifie que l'expression est issue d'un endroit différent. Bonne lecture !

 

J'ai noté à l'encre,                      sur une page de journal,                           un récit oublié

 

Les mots deviennent des oiseaux d'autrefois

                                   Les mots disparaissent à la déchirure des jours oubliés

 

C'était il y a longtemps, j'étais là avec toi, un soir d'été sur le mur écroulé du jardin

 

Je respire encore l'odeur de l'herbe, des fleurs et du figuier bleuté. Je savoure encore la suave douceur de ta peau et la délicatesse de te bouche. Je vois encore ta nuque qui bouge, le ciel, couleur sang et la rose fraîche décapitéeJe vois l'ombre qui refuse sa mort.

 

Et toi, tu dis en riant les mots qui composent le cœur

                                                       Le tien est ivre de silence et d'amour.

 

Ta main s'éloigne, ta voix s'essouffle

                                                      Brisé, tu t'endors...

Je ne vois plus rien.

                          Tout s'obscurcit autour de toi,

                                                                        Tout devient douleur ...

Avant de te rejoindre,

                       J'apprendsà vivre sans toi, j'apprends à vivre pour toi.

 

Ailleurs le ciel nous sépare,

Comme un écho, ta voix resurgit ici.

 

Je le sais,

Si je me retourne, on se quitte

Alors je reste dans le jardin, devant ta tombe .

 

                                                                                     Je suis loin des jours d'autrefois, désormais.

 

                                            http://i40.servimg.com/u/f40/13/20/92/14/p5228910.jpg Source

PAGES où sont issus les mots et expressions  : 58 – 35 – 34 – 32 37 – 96 32 –76 - 82 – 51 – 50 – 60 – 73 – 76 - 82 – 71 – 45 – 53 - 48 – 53 – 112 - 65– 47 – 73 – 37 – 65– 77 – 116 – 30 – 42– 61 – 41 – 73 – 53– 30 – 84 – 16 – 114 – 116 – 114 – 20 – 94– 77 – 104 – 53 – 55 – 94 – 77 – 42 – 59– 116 – 77 – 48 – 93– 61 – 78 – 19 – 53– 60 – 30 – 89 – 59– 42 – 52 – 34 – 39 - 53 – 76 – 77 – 116– 115 – 82 – 52 – 34– 82 – 48 - 72 – 72 – 72 – 42– 71 – 53 – 73 – 89 - 77 – 42 – 86 – 77 – 34 - 69 – 74 - 44 – 85 – 33 – 94 – 76 – 59 – 33 - 46 – 77 – 99 – 35 – 58 – 77 – 76 – 99 – 35 – 58 – 33 – 76 - 23 – 61 – 54 - 65 – 77 – 65 – 77 - 117 - 99 – 156 – 70 – 70 – 67 – 65 – 66 – 25 – 77 – 72 - 115 – 58 – 73 – 76– 21

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jeanne 03/12/2012 16:23


Vraiment magnifique, les mots sont tellement bien choisis...

MLB 25/11/2012 17:25


Très beau travail !

Aude 24/11/2012 12:38


J'aime beaucoup se que tu as fait, ça rend vraiment bien ! :)

Léa 22/11/2012 21:07


Merci beaucoup ! Ton commentaire m'a très fait plaisir ! 


En vérité, je n'ai pas mis trop de temps, j'ai cherché des mots et au fur et à mesure, le poème se composait... (:

Candice 22/11/2012 19:22


C'est vraiment très beau ! Sa a du te prendre du temps à réussir à assembler tout ces mots pour en faire un si jolie poème :)