Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Justine

Blanchissant sous quelque lumière,

L'air est parfois si doux, qu'on ferme les paupières.

L'homme pâle, le long des pelouses fleuries,

On entendait dans les bois lointains des hallalis.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article