Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Léa

Confession - Les Liaisons dangereuses

 

LA PRÉSIDENTE DE TOURVEL À DIEU

(lettre écrite dans un accès de désespoir et brulée quelques jours après)

 

Ayez, la certitude, Seigneur, que toujours je suis restée Votre humble et obéissante servante. L'amour et la foi que je porte pour Vous dans mon cœur, ne disparaîtront pas. Aussi les sentiments qui nourrissent mon âme malheureuse n'aspirent pas à s'éteindre... 

  Dieu, j'ai pêché. Je m'en remets à Vous car le désespoir est si fort que seul Vous pouvez me venir en aide ! La honte m'empêche de poursuivre mais je le dois... Je dois confesser ma faute ! La confusion brouille mes idées, mes pensées et mes sens... Seul mon cœur raisonne. Et il raisonne d'une logique bien singulière ! J'ai commis une grave et mortelle faute alors je me tourne vers le Seigneur que j'ai aimé sans comparaison...Vous lisez dans les cœurs, vous savez. Je n'ose vous mentir, Seigneur, mais j'aime un homme, un être presque divin avec qui le pêché a souillé mes jours. C'est moi qui ai porté si longtemps cette faute, car lui, soyez-en assuré, il est innocent ! Jamais un être si doux, si tendre, qui n'eut autant d'esprit et de gentillesse, n'a pu pêcher comme moi ! Alors je dois être punie pour purifier mes fautes...Mais... Cela signifie t-il que je ne devrais plus l'aimer ? Oh ! Cela me semble impossible ! Que dois-je faire ? Oh ! Mon Dieu ! Je vous en supplie, aidez-moi !

Personne ne peut comprendre aussi bien que vous que l'amour est d'une puissance indestructible, une fois qu'il est en nous ! J'ai tenté en vain de l'oublier ! Je vous jure !J'ai tout fait pour m'éloigner de lui mais sans cesse, même écarté de ses charmes, son image revient dans mon esprit ! J'ai déployé tant d'efforts pourtant je n'y parviens pas ! Que faire ? Je sens que je ne pourrais point vivre sans lui, mais... Mon mari... Jamais plus je ne pourrais honorer le serment conjugal... Que faire ? Je ne peux rester dans le pêché pour longtemps, et aucun mot sur cette histoire ne dit parvenir à mon époux. S'il savait ! Je crois bien qu'il nous tuerait et se vengerait de la pire des façons ! Ainsi, pour éviter tout malheur, il me faut oublier cet homme qui obsède mes pensées... Ayez pitié de moi ! Sauvez-moi !

Ne me laissez pas disparaître sous ses sentiments... Ces nobles sentiments...Qu'écris-je ? Ils sont la preuve de ma faute ! Vous voyez que je suis sincère. Je n'ai pas désiré ce que je ressens aujourd'hui mais ce désir non convoité, me ronge à présent, sans pouvoir s'arrêter. Mes fidèles amies ne comprennent pas mon changement si soudain, et je ne peux confier mes tourments à l'objet de ma tendresse... Je suis consciente que j'ai commis le pire de tous les crimes du monde... J'ai aimé. D'un amour absolu et fidèle. Et j'ai aimé avoir été aimé... Mais des Seigneurs que je chéris, vous seul pouvez me venir en aide et sauver ma pauvre âme corrompue à retrouver le chemin de la sagesse. Je suis si fragile, je me sens faible comme aux premiers jours... Je me sens si impuissance...Comment réparer ce tort qui me rend coupable d'un mal terrible ? J'ai essayé de ne pas croire à ses sentiments et d'oublier les miens...Impossible ! Ce n'est pas possible pour une faible comme moi !

J'étais heureuse aux côtés de mon mari ! Comment un seul homme a pu changer toute une vie ? Ce fol amour me détruira si vous ne me sauvez pas ! Je suis prête à renoncer, à corriger ma faute et à être heureuse avec ce mari que je respecte. Unis devant Vous, nous ne pouvons que nous aimer ? Alors oui, je confesse mon erreur et je suis décidée à laver l'honneur de mon époux et me purifier de toutes souillures...Mais ! Mais comment ? Comment l'oublier ? Je vous en supplie pardonnez moi ! Excusez ce crime impie, immonde que j'ai commis ! Acceptez mes excuses ! Je suis Votre simple esclave ! Je ferai selon Votre volonté ! Je l'oublierai en Votre nom ! Je l'oublierai par amour pour Vous ! Alors ! Je vous en prie ! Aidez-moi à expier ce pêché !

 

De... ce 30 octobre 17**

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne-Gabrielle 17/04/2013 14:25


Très bien écrit! J'aime beaucoup!