Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Morgane

Confession - Les Liaisons Dangereuses

LA PRESIDENTE DE TOURVEL A...

 

               Seigneur pardonnez-moi, pardonnez-moi je vous en supplie... J'ai péché. Toute ma vie, j'ai suivie le droit chemin, j'ai fait en sorte d'être la femme la plus vertueuse qui soit, afin de rendre mon mari et mes parents fiers de moi. Je voulais être respectée. Tous les jours je m'efforçai d'être en quelques sortes parfaite, de suivre la ligne de conduite que l'on m'avait enseigné, je jurais fidélité à mes amis et à mon mari, le président de Tourvel. Mes mots d'ordre ont toujours été "foi et honnêteté". Mais alors que je n'ai pas encore 25 ans, j'ai déjà gâché ma vie, pourriez-vous un jour me le pardonner? C'est dans un terrible désespoir que je vous écris cette lettre, mes mains en tremble, jamais plus je ne serais la femme vertueuse que je m'efforçai d'être... J'ai trop honte d'avouer mes actes à qui que se soit mis à part vous. C'est pour cela qu'aujourd'hui je me confesse. Il y a quelques mois que ce vicieux manège a commencé. Mon mari, parti pour affaire à Dijon, me laissa, inconssolable au Château de Mme de Rosemonde, je décidais donc d'y passer, quelques jours en ce magnifique mois d'août.


               Veuillez m'excuser, j'ai dû m'arrêter d'écrire quelques minutes, depuis plusieurs jours je n'ai pas toute ma tête, j'espère que cela s'arrangera bientôt... Le procès de mon cher mari devait durer plus longtemps que prévu, c'est donc plusieurs mois que je passais finalement chez la tante de Mr de Valmont. Le vicomte, cause de tous mes maux! Il est venu nous rejoindre au Château, quelques jours après mon arrivée. Une précieuse amie m'avait pourtant mise en garde, le vicomte n'était qu'un libertin peu vertueux, amoureux de la débauche. J'ai tout fait pour lutter, pendant des semaines, trois mois! Mais l'absence de mon mari, ses attentions, ses mots doux, et ses lettres, ses lettres... J'ai cédé Seigneur! Pourquoi? Je n'en peux plus de la vie... Il m'assurait de son amour infini, que j'étais son monde, et je l'ai cru. Je n'avais pas vraiment réalisé l'ampleur de ma faute. Il m'a quitté, mon Dieu, il m'a quitté du jour au lendemain. Je me suis faite abusée par cet horrible homme, je l'aimais éperdument, et son souvenir me hante encore. J'ai perdu l'appétit et le sommeil. Et ce n'est que maintenant que je m'aperçois que la faute la plus grave que j'ai commis n'est pas d'avoir aimé, mais d'avoir surpris mon mari. Hélas, ces réflexions tardives n'arrivent jamais qu'après l'événement. C'est après quelques temps de réflexion et ne trouvant pas d'autre échappatoire à mon chagrin que j'ai décidé de réintégrer le Couvent de... , je veux que l'on me pardonne mon péché, mais moi-même, jamais plu, ne pourrai me regarder en face. Je n'en peux plus.


               Adieu, mon seul et unique Sauveur.

Paris, ce 27 novembre 17**

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Valentin 11/04/2013 15:59


C'est trop génial, ça ressemble vraiment à Tourvel